Présentation


Nous sommes situés en Belgique, dans un petit village namurois et nous nous sommes lancés dans l’élevage de ce chien auquel nous vouons une vraie passion : le beauceron.
Je devais avoir une vingtaine d’année lorsque j’ai rencontré mon premier beauceron. Immédiatement conquis par ces chiens majestueux, puissants, sûr d’eux, stables et équilibrés.
Aussi, lorsque 15 ans plus tard j’ai eu l’occasion d’acquérir un chien, mon choix s’est naturellement reporté sur un beauceron mâle du nom de Balzac.
Ce jour là, j’ai mis un pied dans le monde du chien et de leur éducation et je ne l’en ai jamais retiré.
Je me suis tout d’abord tourné vers l’obéissance et plus particulièrement le programme Belge communément appelé le 4B et j’ai passé mon brevet de moniteur « Saint Hubert » pour donner cours dans un club spécialisé dans le beauceron.
Maintenant, je franchis un pas de plus en créant mon propre élevage à l’aide de ma compagne et de ma chienne Darwin.

Éleveur amateur, notre seule ambition est de faire de notre mieux pour produire et élever des beaucerons de qualité.
Nous vous proposons des chiens issus d’excellentes lignées qui sont aussi bien côtés en morphologie qu’en travail.
Ils sont également sociabilisés afin d’être le plus équilibré possible.
Notre intention n’est pas de reproduire un grand nombre de chien mais par contre, nous souhaitons faire tout ce qui est possible pour produire des beaucerons d’excellentes qualités ce qui signifie :

• Démarrer la sélection avec des sujets d’une excellente origine qui ont fait leurs preuves dans des expositions « Spéciale de race » internationale.

• Accueillir les chiots dans des conditions d’hygiènes impeccables tout en leur assurant confort et sécurité et ceci sans compter les soins vétérinaires dont ils auront besoin.

• Assumer le rôle de l’éleveur en commençant l’éducation des chiots dès la quatrième semaine en les sociabilisant à tout ce qu’ils pourraient rencontrer dans leur vie future. Pour cela, nous utilisons l’éducation par la méthode naturelle (le chiot est amené à découvrir un monde extérieur varié sans contrainte par le jeux et la récompense). Un autre aspect du travail de l’éleveur est l’apprentissage de la propreté, notion qui ne sera bien entendu pas acquise au moment ou les chiots quitteront l’élevage mais dont les bases doivent jetées dès le plus jeune âge.